Journaliste,chroniqueur, critique littéraire


Le rocher

ISBN B075PR5G9  296 pages

Un puissant souffle historique balaie ce magnifique roman écrit avec passion par Elisa Sebbel.

Choisissant de l’écrire à la première personne, l’auteur nous fait revivre un fait historique dont on parle peu, celui des prisonniers de l’île de Cabrera aux Baléares.

Sous sa plume inspirée et vive, nous vivons aux cotés de ces malheureux oubliés sur ce bout de rocher.

Enrichi par des recherches historiques poussées, ce roman se laisse lire avec avidité, tant nous sommes pris par le fil de l’histoire des héros.

Les descriptions de la faim, de la soif sont faites méthodiquement, avec précision.

Certes c’est un roman d’amour, mais cette histoire s’efface devant l’horreur de la grande histoire.

On est vite admiratif de l’abnégation de ces soldats, de leurs comportements.

Un beau travail de recherche sur les militaires de l’époque napoléonienne où le sentiment de « famille » allait perdurer jusqu’à nos jours au sein des armées modernes.

Vous avez écrit là Elisa Sebbel, un roman magistral sur une sombre partie de la grandeur de l’empire de Napoléon.

Grâce à une écriture sensible, fluide, « Le Rocher » se laisse apprivoiser et nous délivre ses horribles secrets.

Un roman à ranger dans la catégorie des témoignages aussi traumatisant que celui du radeau de la Méduse ou des oubliés du banc d’Arguin.

La richesse de la documentation, des détails et surtout les documents authentiques qui clôturent ce récit nous font froid dans le dos.

A noter une belle bibliographie en fin d’ouvrage.

A lire pour connaître l’Histoire.

 

Kariane Maxwell, janvier 2018

 

 

heartheart