Journaliste,chroniqueur, critique littéraire


Chaos debout

www.chaines-de-caractere.com  200 pages   ISBN 978-1-520306-60-5

Avant toutes choses, ce recueil de récits, tous plus divers les uns que les autres, est à réserver à un public averti.

Pour la première nouvelle le vocabulaire est cru, sans tabou ni retenue, le sexe étant omniprésent dans ce qu’il a de plus bestial.

Le contraste intéressant, entre les pensées désordonnées de certains personnages et le stéréotype de la société moderne est décrit avec minutie.

De nombreuses références littéraires sont évoquées par l’auteur, une connaissance historique et sociétale se dévoile au fil des nouvelles qui composent ce recueil atypique.

C’est une vision sombre de notre société, de nos peurs enfouies ainsi que démontré dans « The Harpyes Day ».

C’est une diatribe contre le racisme primaire dans « Totoche », les fantasmes masculins dans « Chaos debout », le désir animal, le regret une fois l’escalier monté.

La mort sous toutes ses formes est omniprésente, tout est contraste dans ce livre.

Contraste entre la douceur que véhicule l’image du Père Noël dans l’esprit collectif, et la brutalité de son geste dans « le Père Noël de Kaliningrad ».

C’est aussi un hommage à toutes les victimes d’attentats, une description minutieuse du quartier où se côtoie une multitude de nationalités, de cultures, de croyances, des gens simples, travailleurs qui paient eux aussi un lourd tribut à la sauvagerie du monde.

Ces nouvelles sont autant de tranches de vie qui défilent dans l’esprit de Philippe Mangion sous couvert de différents personnages.

Un recueil sombre, voire pessimiste de notre société, parfois exagéré mais pas si loin de la vérité.

C'est peut-être avant tout un hymne au "vivre ensemble".

 

Kariane Maxwell, janvier 2018