Kariane Maxwell

Chroniqueur, critique littéraire


La crue des âmes

Editions LC. ISBN 978-2-37696-034-8 www.editionslangloiscecile.fr

La crue des âmes par Gabriel Orieux

 

C’est une plume trempée dans le vitriol de l’amertume qui définit ce roman atypique écrit par Gabriel Orieux.

Une critique virulente de la civilisation française, un tableau d’une noirceur rarement égalée, le tout avec des mots parfois lestes mais qui ont le mérite d’interpeller le lecteur.

Le style est vif et nerveux, le langage cru mais on sent un réel plaisir à manipuler la langue française et sa richesse.

L’auteur nous met devant le fait accompli, la déchéance de la nature humaine dans toutes ses classes et toute sa bassesse.

Aucune couche de la société n’est épargnée, les descriptions sont presque faites de manière scientifique.

Jusqu’au prénom du héros narrateur qui n’a pas été choisi par hasard.

Doit-on voir en Charlie le jeune homme révolté de 20 ans ou le magasine provocateur qui se rebelle depuis de nombreuses années agitant la culture française et ce pas toujours à bon escient.

« La crue des âmes » n’est pas un roman optimiste, loin s’en faut.

Il vous laisse un goût amer dans le cœur.

Cet étalage des travers de tous les étages de la société ne contribue malheureusement pas à y apporter des solutions.

L’auteur inventorie tous les maux qui gèrent notre quotidien sans chercher à nous fournir une réponse.

Critiquant les « moutons » qui suivent les informations manipulées par les journalistes, le narrateur se laisse décourager par l’immensité de la tâche qui pourrait lui incomber.

On sent un héros qui tomberait vite dans la théorie du complot.

Pour preuve cette pensée que « La société est menteuse, calculatrice, surtout avec ses proches »

 

Gabriel Orieux effleure les non-dits de l’histoire de la France, en la personne de ce grand-père au passé honteux de tortionnaire durant la guerre d’Algérie, guerre qui reste une plaie béante au cœur de la République.

 

Un roman aux couleurs révolutionnaires et aux accents bourgeois bohème.

 

Un livre dérangeant.

 

 

Kariane Maxwell, décembre 2017.