Journaliste,chroniqueur, critique littéraire


Le voyage de Kirikoustra

Livre Premier -Le voyage de Kirikoustra

 

C’est une très jolie découverte à laquelle je vous convie aujourd’hui.

Un conte philosophique, une réflexion sur l’Humanité écrit avec un vocabulaire choisit.

L’auteur, par ce cours texte mais très intense fait référence à Zarathoustra de Nietzche, le transposant à notre époque.

La métaphore de la plume, légèreté de l’esprit illustre fort bien cette parabole moderne.

Tous les travers de l’Homme, ses contradictions, ses fantasmes, ses rêves et ses actes sont décrits sans complaisance par Kirikoustra.

Je ne peux m’empêcher en lisant Le voyage de Kirikoustra, de m’imaginer un petit personnage, frère du Petit Prince, égaré sur cette planète si différente de celle qu’il aurait voulu.

On rentre dans ce conte comme sous un édredon moelleux du quel on voudrait ne plus sortir.

C’est une description sans concession du monde qui nous entoure, les travers technologiques auxquelles nous sommes confrontés.

Kirikoustra nous met en face de nous-même et nous pousse à une profonde réflexion quant au devenir de l’Humanité.

C’est un texte très humaniste dans le sens philosophique, qui écorne notre supériorité occidentale et nous met face à nos responsabilités.

L’auteur, avec raison, nous évoque le nouvel ordre mondial suite aux conséquences désastreuses du 11 septembre 2001.

Un nouveau monde est né, fait de guerre, de terreur, un monde où la plume ne peut qu’être ballotée au grès des tourments de l’Histoire.

On regrette cependant que Kirikoustra n’ai pas étoffé un peu plus sa réflexion en développant plus en profondeur certains sujets, tel le féminisme qui est au cœur de la pensée actuelle, la différence de culture et cette revendication qui naît chez des peuples jusque-là considéré comme inférieur.

On attend le livre deux pour peut-être plus de mordant encore.

 

Kariane Maxwell